Menu

L'alliance des ingénieurs organise Ftour - Débat : Le Plan de développement de la Région Casablanca-Settat : Réalité et Perspectives

Rédigé le Mercredi 22 Mai 2019 à 13:47 | Lu 205 fois


En présence de Mr Nizar Barraka Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal
L’Alliance des Ingénieurs Istiqlaliens–Section du Grand Casablanca - organise,
En partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer Stiftung,

Un Ftour-Débat autour du thème :

Le Plan de développement de la Région Casablanca-Settat : Réalité et Perspectives
Le Jeudi 23 Mai 2019 à18h30 A l’Hôtel Sofitel Tour Blanche -Casablanca


Pour débattre ce sujet l’Alliance des ingénieurs Istiqlaliens a le plaisir d’inviterd’éminents intervenants connus et  reconnus  , pour partager avec nos invités leurs points de vue et leurs propositions :
 
Mr Karim Guellab : Président de la commission nouveau modèle de développement, Ancien Ministre et Président du parlement,Membre du comité exécutive du Parti de l’Istiqlal  
Mr Driss Benhima : Ancien Wali et Ministre,Membre de l’Alliance des Economistes de l’Istiqlal 
Mr Fouad Kadiri  : Vice-présidentdu Conseil de la Région Casablanca-Settat et Membre du Comité Exécutif de l’Istiqlal
 
Sera présent aussi un ensemble de responsables, hommes et femmes d’affaires et des représentants des ONG 
 
Présentations du Sujet : 
 
Quelque 115 milliards de DH. C’est l’enveloppe budgétaire que nécessitera le déploiement du Plan de développement régional (PDR) de Casablanca-Settat. Validé le 6 mars 2017, ce PDR se décline en cinq axes et 160 projets de développement qui sont programmés entre 2017 et 2021.
La priorité est accordée aux projets de la mobilité.

Cet axe représente un investissement de 46,8 milliards de DH. La région prévoit la réalisation d’un réseau de RER régional, parmi les projets structurants prévus dans cet axe figure également la construction d’une ligne ferroviaire, tandis queles plans routiers et ceux du transport en commun sont concernés par 29 projets.
Le deuxième axe concerne les projets d’attrait social, culturel et de qualité de vie. Leur réalisation nécessitera un investissement de 29,4 milliards deDH. Sur ce total, une enveloppe de plus de 19 milliards sera consacrée à la réhabilitation des centres émergents, la généralisation de l’accès aux services de base dans le milieu urbain ainsi que la création d’une institution régionale chargée de la gestion intelligente du foncier et de la mobilisation. La région a prévu également  une enveloppe de 5,4 milliards de DH pour le volet santé Et un budget de 4,6 milliards de DH est également investi pour la construction d’une ville sportive internationale et la mise en place d’un programme pour la promotion du tourisme interne baptisé M’Dini.
 
Pour l’environnement on prévoit un budget de 18,5 milliards de DH. Le 4e axe est consacré au milieu rural. Avec un budget de 5,6 milliards de dirhams. Enfin, le Conseil de la région réserve un budget de 18,5 milliards de DH pour la promotion de l’investissement, l’innovation et l’emploi.,etplus de 75% de ce budget sont dédiés à la mise en place d’une nouvelle génération de zones industrielles. La région prévoit également plus de 2,2 milliards de DH pour la création de nouvelles villes universitaires, l’accélération de la création d’un centre des congrès pour la région, d’un centre pilote de l’OFPPT, ainsi que la création d’un centre régional pour l’innovation.
 
Sujet de discussion :
 
Somme toute, le PDR de la région Casablanca-Settat est très ambitieux. Toutefois, sa concrétisation n’est pas une tâche facileet un arrêt sur l’évaluation intermédiaire et l’impact sur l’espace et la population est nécessaire.



Nouveau commentaire :